Savoir maigrir, ça s’apprend aussi avec son cerveau !

C’est même là que tout se passe ! Dans notre tête, bien avant notre ventre. Faire un régime, en oubliant que c’est le cerveau qui commande, c’est courir à l’échec. Les statistiques sont là: 95% de régimes échouent ou conduisent à reprendre du poids, avec le fameux effet « yoyo ». Maigrir, ce n’est pas vous brutaliser, c’est vous éduquer !

Ce n’est pas vous punir ni vous culpabiliser, c’est vous reprogrammer en douceur et reconstruire votre rapport à la nourriture.

« Je n’ai pas de volonté, je n’y arriverai pas… »

Mais si, vous en avez, mais si elle est mal appliquée, elle s’épuise, comme un muscle (ce qu’a démontré le psychologue américain Roy Baumeister).

Croire que votre volonté consciente va pouvoir balayer la résistance de votre cerveau limbique, centre des pulsions émotionnelles, et de votre cerveau reptilien, gardien de l’instinct de survie depuis l’âge des cavernes, c’est une mauvaise stratégie.

Prendre le mal à la racine vous demandera moins d’effort pour plus de réussite. Apprendre à contrôler les causes du surpoids qui vous viennent du cerveau, c’est plus facile et plus durable que de devoir lutter contre un régime de privation vite insupportable.

C’est pour cela que savoir maigrir, ça s’apprend aussi avec son cerveau.

Il vaut mieux supprimer les envies de manger que de devoir lutter contre elles.

Le meilleur exemple, ce sont les automatismes inconscients que vous avez acquis dès l’enfance. Ils sont chargés d’une grande valeur affective et émotionnelle: la voix maternelle « A table, finis ton assiette, mange ta soupe ! », et les aliments-tendresse, depuis la pâte à tartiner jusqu’aux bonbons et biscuits de « récompense » ! Et vos habitudes d’adultes: manger devant la TV ou le PC, en pensant à vos soucis, ou le mobile en main.

Prendre conscience de vos comportements pour les faire évoluer est la bonne façon de vous en débarrasser une fois pour toutes, pour ne plus devoir les affronter quotidiennement.

Et les émotions ! Le stress: ils agissent par des neurotransmetteurs qui partent du cerveau, et poussent à manger « par compensation ». C’est pour cela que savoir maigrir, ça s’apprend aussi avec son cerveau !

Reprogrammez votre cerveau pour changer vos comportements

Comment allez-vous agir directement sur votre cerveau avant qu’il n’envoie ses « instructions chimiques » à votre métabolisme?

Grâce au cortex, votre cerveau le plus récent en terme d’évolution, situé dans votre front. Son extraordinaire puissance est justement sa capacité d’apprentissage et d’adaptation permanente à des situations nouvelles.

C’est lui qui va reprogrammer vos comportements, et spécialement votre façon de manger. Et vous rendre responsable de votre poids et donc de votre santé pour le reste de votre vie.

« Fondamentalement, la prise de poids et son contrôle impliquent aussi notre système nerveux, notre mental et nos émotions. C’est ce que démontre de façon irréfutable la recherche en neurosciences. »
Dr. Yann Rougier. « Programmez votre cerveau minceur. 21 jours pour maigrir avec les neurosciences. » Albin Michel. 2017.

Reprogammer son alimentation grâce à son cerveau

Les avancées récentes des neurosciences ont permis la mise au point de cette nouvelle méthode: s’attaquer au surpoids globalement, dans le cerveau en même temps que dans l’alimentation, les deux étant inséparables. Pour soutenir efficacement votre volonté et votre motivation.

« La diététique, c’est d’abord de la psychologie. »
Dr. Jean-Michel Lecerf, Directeur Nutrition Institut Pasteur Lille. « A chacun son vrai poids. La santé avant tout » Odile Jacob. 2013.

La Reprogrammation Alimentaire et Mentale est le contraire d’un régime qui oppose votre volonté et votre corps, et une partie de votre cerveau (inconscient) contre l’autre (conscient). Changer votre alimentation ne peut réussir que dans l’harmonie entre le corps et le cerveau, et que dans le plaisir.

Savoir maigrir, ça s’apprend aussi avec son cerveau: la connaissance vous libère et vous rend autonome.

Manger est un plaisir nécessaire, et un régime frustrant n’aboutirait à rien.

Reprogrammer son Alimentation en même temps que son mental va vous faire accepter le changement de votre comportement nutritif: ce que vous mangez et comment vous mangez. Elle utilise des outils diététiques, comme le rééquilibrage des macronutriments (GPL) pour réduire la faim, et des outils psychologiques, comme la Pleine Conscience, pour briser les automatismes et vous conduire à manger moins (et mieux), et faire évoluer naturellement vos goûts vers des nutriments plus sains.

« Il faut prendre conscience que l’on n’est jamais sûr de maigrir en entreprenant un régime aussi intelligent soit-il, si l’on n’a pas réglé les autres problèmes susceptibles de paralyser notre volonté. »
Dr. Jean-Michel Cohen. Maigrir, le grand mensonge. Flammarion. 2009.

iWilll, déclencheur de volonté: votre assistant mobile de motivation

La Reprogrammation Alimentaire et Mentale n’est pas juste un savoir, elle réclame un entraînement. On n’apprend pas à nager dans livre, ni une langue étrangère en une séance. Changer un comportement aussi installé depuis l’enfance que nos habitudes alimentaires ne peut se faire sans assistance. Il faut un outil éducatif pratique à portée de main.

C’est pour cela qu’a été créé iWilll: soutenir quotidiennement votre motivation, par une pression douce mais constante, des rappels au bon moment, un encouragement permanent.

Pratiquement, il vous explique chaque jour comment choisir les bons aliments, et comment les manger intelligemment pour ne pas grossir ou perdre du poids. Les recettes du jour sont simples et faciles.

Attention: en permanence dans votre poche, il ne vous laissera pas tranquille. Il n’est conçu que pour les gens très motivés à perdre du poids.

Sa mission et de vous conduire au succès en vous soutenant jour après jour pour que vous n’abandonniez pas, en vous apportant tout le savoir et toute la motivation nécessaire, le temps qu’il vous faudra.