Pourquoi les régimes ne marchent pas ?

C’est scientifiquement prouvé

95% de celles qui ont suivi un régime récupèrent leurs kilos après la fin du régime, avec les intérêts en plus (* toutes les preuves en bas de la page).
Au Royaume Uni, une statistique a établi que la femme de 50 ans a passé en moyenne 17 ans à faire des régimes. C’est donc toujours à recommencer.
C’est simple à comprendre. Les régimes classiques proposés sur internet provoquent tous une réaction de défense de l’organisme, qui, de peur de manquer, va activer au maximum la mise des graisses en réserve.
Votre corps est génétiquement programmé pour résister aux périodes de famines, qui menaçaient périodiquement sa survie dans les temps anciens. Si l’on réduit brutalement sa quantité habituelle de nourriture, il se place en mode défensif. Son appétit est multiplié et il se jette sur tout ce qui passe à sa portée et le stocke sous forme de graisses.
Il diminue d’abord votre masse musculaire, pour réduire sa dépense d’énergie et consommer moins de calories, et pouvoir faire encore plus de réserves.

Un corps qui a suivi des régimes grossit plus vite
Evidemment, un corps averti en vaut deux : dés qu’il peut manger, il se met à stocker des graisses à toute vitesse : on en l’y reprendra pas à deux fois ! Il n’aime pas trop qu’on vienne piller son stock de graisse : essayez un peu d’aller voler les noisettes d’un écureuil ! C’est pour ça qu’après un régime, vous avez 95 % de chance de reprendre plus que ce que vous avez perdu ! Pas très rentable ! Et plus vous ferez de régimes, plus votre corps se défendra et veillera sur son stock de graisse.

Les gourous des régimes n’ont pas envie que leur business s’arrête.
Le marché des régimes est gigantesque. Surtout parce qu’il faut toujours recommencer. C’est un abonnement à vie !

Des études ont démontré que le fait de se priver complètement
ou exagérément d’un aliment augmente votre envie de le consommer en plus grande quantité. Se priver sans apprivoiser d’abord votre inconscient conduit à des pulsions incontrôlables jusqu’à finir par lécher votre assiette.
Devoir compter constamment ses calories ou peser tout ce qu’on mange vous conduit à un comportement obsessionnel et démoralisant, qui affaiblit l’énergie mentale. Le plus important c’est que vous focalisez sur de règles imposées de l’extérieur, au lieu de ramener toute votre attention vers les signaux de votre propre corps.

Le cerveau affamé se focalise sur la bouffe !
Traci Mann enseigne la psychologie à l’université du Minnesota et s’est penchée pendant 20 ans sur les habitudes alimentaires.
« A cause de changements neurologiques, votre cerveau devient obsédé par la
bouffe en période de diète. Plus vous persistez dans un régime, plus la valeur d’un aliment
bien gras ou sucré prend de la valeur, et plus c’est difficile d’y résister »
L’effort terrible de résister à la tentation, par exemple, d’une boite de biscuits, épuise votre capacité de résistance. Et vous finirez par craquer. Ce qui est profondément injuste, c’est que refuser 19 biscuits et manger le vingtième ruine tous vos efforts précédents, à cause du mécanisme expliqué ci-dessus.
« Les 5% qui réussissent à vivre en-dessous de leur poids normal consacrent chaque minute de leur vie à leur régime et risquent de passer leur vie entière comme une affamée, luttant contre la biologie et l’évolution ».

Le résultat
Le succès des régimes : Selon une étude citée par Michel Desmurget dans son livre L’Anti-régime, après 5 ans, 15 à 20% des pratiquantes avaient réussi à perdre de 1 à 3 kg. Une étude plus récente indique que 2 ans, la perte finale moyenne a été de 0,9 Kg.

En conclusion
– Le MYTHE : MAIGRIR VITE ! Dangereux, entretenu par le marketing des produits minceur et des vendeurs de régime
– Les kilos reviendront d’autant plus vite et plus nombreux que l’amaigrissement aura été plus rapide, donc brutal !
– C’est un échec biologiquement programmé « le corps est une mécanique merveilleusement complexe et désespérément stupide !». Michel Desmurget. L’Anti-régime. Belin

LES PREUVES
Voici une liste des articles et études scientifiques mondiales qui confirment tout ce qui est écrit ci-dessus.

– Etudes officielles
Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. France.
Avis de novembre 2010 et mai 2011 :
Régime amaigrissants

– Livres récents
L’Anti-régime. Maigrir pour de bon. Michel Desmurget. Belin.
(ce livre contient sur 60 pages 1.231 références d’études scientifiques des plus grandes universités et instituts mondiaux)
La fin des régimes. Dr. Jean-Philippe Zermati. Hachette
A chacun son vrai poids. La santé avant tout. Dr. Jean-Michel Lecerf. Odile Jacob.

Maigrir avec iWilll

C’est une nouvelle méthode qui vous permettra de maigrir une fois pour toutes, sans tout reprendre dans les deux ans.

Je commence »

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter